Édito du Président

Enfin l’étau se desserre et calme quelque peu nos inquiétudes. Certes les jauges sont encore réduites mais l’espoir d’un retour à ce qu’on appelle communément « la vraie vie » est à notre porte. La culture et ses acteurs vont pouvoir s’exprimer à nouveau.

Pour notre orchestre le « LA » vient de résonner et nous inspire le rythme des saisons à venir. Rythme nécessaire à son accompagnement avec comme borne de départ l’élévation au titre d’Orchestre National. Reconnaissance méritée du talent et du travail quotidien de nos musiciens sous la direction de Samuel Jean et à ce jour celle de Debora Waldman.

Moins visibles mais tout aussi indispensables sa direction générale, ses services administratifs et techniques, le Cercle d’Entreprises et nos mécènes, l’Association Extenso les Amis de l’Orchestre, assurent un soutien permanent sans lequel notre orchestre ne pourrait s’exprimer. Chacun à son poste a œuvré à l’obtention de ce Graal tant ambitionné.
Depuis sa création il y a plus de deux siècles, notre orchestre a eu pour missions principales de diffuser la musique classique et de la rendre accessible tout particulièrement auprès des jeunes publics éloignés de toutes possibilités d’enseignement.
Mais voilà que le souffle d’un nouvel espoir nous est permis dans l’accomplissement de cette mission. L’expérience de DEMOS lancée par la Philharmonie de Paris devrait être mise en œuvre sur notre territoire.

C’est un exemple de promotion ayant pour but de sensibiliser une centaine d’enfants à la pratique instrumentale en collaboration avec nos musiciens et en association avec la Maîtrise et l’Opéra. Après trois années d’enseignement ils constitueront un orchestre philarmonique berceau de la naissance de vocations, voire de la découverte de talents insoupçonnés.

Ce projet prendra forme grâce à la Philharmonie de Paris, la Cité Éducative d’Avignon, le fonds de dotation Mommessin-Berger et la CAF, assurant un financement très important du budget des trois années de formations, et au concours financier permanent des collectivités locales : la ville d’Avignon, la Communauté du Grand Avignon, le département de Vaucluse, la Région Sud et l’Etat.

Le Conseil d’Administration du 13 Novembre dernier m’a élu à la présidence de notre orchestre après que j’eus mis fin à mes activités électives (Maire de Saze entre 1985 et2018, Vice-Président de la Communauté d’Agglomération du Grand Avignon entre 2004 et2020 et animateur de la réhabilitation de l’Opéra). Je serai accompagné par mon bureau composé de Messieurs Jean-Luc Bérard, Jean-Michel Ambrosino, Patrick Canac, et Boris Delécluse.

Le premier acte de ce nouveau mandat consistera à désigner le successeur de notre directeur général Philippe Grison qui quittera son poste en fin décembre. Il aura consacré dix années à la direction de l’orchestre après en avoir assuré le redressement et obtenu avec succès la consécration du label National.
Le nouveau cap est ainsi fixé, à charge pour le nouveau bureau de proposer sous la direction de notre cheffe d’orchestre et directrice musicale, Debora Waldman, un programme pour la saison 2021/2022, qui ne sera pas perturbée par une quelconque pandémie.

Dans l’espoir que « trois petites notes de musique » nous donneront le rythme d’une vraie reprise de nos concerts, les portes de l’Opéra de la place de l’Horloge s’ouvriront, nous serons alors heureux et fiers de vous y accueillir nombreux.

Bien à vous

Georges Bel
Président de l’Orchestre National Avignon-Provence
Maire Honoraire de SAZE