Résidences en lycées

Orchestre et autres mondes

« Quand il n’y a pas de confiance, ça sonne tout étriqué », extrait d’entretien avec Pieter Jelle de Boer
Deux intervenants, deux disciplines, un programme musical

Direction, Pieter-Jelle de Boer,
Conception, mise en scène, direction des ateliers, Compagnie Point C, Laure Vallés, Arny Berry
Orchestre Régional Avignon-Provence

Grâce au concours de la Direction de la Culture de la Région Sud Provence- Alpes-Côte d’Azur et de la Régie Culturelle Régionale, l’Orchestre Régional Avignon-Provence est en résidence dans trois lycées de la Région cette saison.

L’équipe artistique associée à cet ambitieux dispositif est la Compagnie Point C. Dans chaque lycée, un groupe d’élèves travaillera à ses côtés à une pratique artistique tout au long de l’année qui aboutira à trois concerts dans chaque établissement associant les élèves aux musiciens de l’Orchestre Régional Avignon-Provence.

Afin de faire rayonner le projet tant que possible dans ces lycées, des parcours de sensibilisation artistiques seront imaginés : venues sur des répétitions générales de l’Orchestre à l’Opéra Confluence, préparations musicales, rencontres avec différents métiers de l’orchestre, mais aussi participation des élèves à l’organisation des concerts et à l’élaboration d’une trâce de ce beau projet.

Développer autour du Programme musical

Partir de l’œuvre
De la même façon qu’une même pièce peut être soumise à plusieurs lectures divergentes en fonction des époques, des metteurs en scènes, une œuvre classique n’est pas figée dans sa partition. Comprendre un orchestre c’est comprendre les choix d’interprétation de l’œuvre qu’il joue : les coupes, la couleur qu’il lui donne, les variations mises en place…
Faire travailler les élèves comme l’orchestre sous-entend donc partir de l’œuvre (du programme musical) pour composer sa propre lecture et son interprétation.

Croiser les regards
Pour proposer de véritables variations, nous avons choisi de faire travailler les trois classes selon des pratiques différentes qui induisent de façon intrinsèque des regards différents.
Les apports pédagogiques n’en seront que plus variés et plus enrichissants.
Nous avons donc choisi deux artistes de formation et de sensibilité différentes :
Arny BERRY : Metteur en scène, comédien, scénariste et réalisateur
Laure VALLÈS : Comédienne, écrivaine, formée au mouvement (langue des signes, danse et cirque).
Nous vous détaillerons par la suite les notes d’intention spécifique à chaque classe.

Écrire un langage traversant
Travailler avec un orchestre, c’est comprendre son outil de travail : la partition. Nous n’apprendrons pas aux élèves le solfège mais prévoyons d’écrire une notation corporelle qui permettra de développer un langage traversant qui aura trait tant aux partitions musicales qu’aux rapports d’images et de corps. Au-delà de l’aspect pédagogique qui permet de comprendre comment coordonner et écrire un chœur quelle que soit sa forme (en l’occurrence un orchestre), il y a là un enjeu d’efficacité et de sentiment de communauté qui permet non seulement aux musiciens de l’orchestre d’avoir des repaires de chœur lisibles facilement pour sa mise en espace mais aussi aux différents élèves des trois classes de créer un langage commun et souder un sentiment de communauté artistique autour du projet. L’écriture sera élaborée par une classe qui écrira aux deux autres classes dans un cet esprit de partage.

3 classes 3 créations : comprendre la notion « d’interprète »
Être interprète dans son sens premier c’est inter-prets soit être entre les connaissances. De là sont venus les sens de traduire (est interprète celui qui traduit d’un monde à un autre), de donner un sens à l’obscur et à l’ambigu (est interprète celui qui signifie et révèle une Évangile, comme un poème) d’induire et imaginer (est interprète celui qui imagine et élabore autour d’un parole, d’un fait, nombres d’hypothèses plus ou moins imaginaires) et enfin de jouer, soit un peu de tous ces sens réunis au service d’un art et d’un public.
Faire 3 spectacles avec trois classes différentes et plusieurs sensibilités artistiques, c’est offrir aux élèves la possibilité de comprendre par l’expérience ce qui fait l’interprétation, art crucial et traversant tout le spectacle vivant quelles que soient les disciplines pratiquées.

Vendredi 8 février 2019, 14h & 16h (scolaires) & 18h (tout public)
Mardi 30 avril 2019, 14h & 16h (scolaires) & 18h (tout public)
Vendredi 3 mai 2019, 14h & 16h (scolaires) & 18h (tout public)

Lycée Marseilleveyre Marseille / Lycée Vitivinicole Orange / Lycée Paul Arène Sisteron

Région Provence Alpes Côte d'Azur