LE NOUVEAU DISQUE DE L’ORCHESTRE RÉGIONAL AVIGNON-PROVENCE

Aujourd’hui sort le nouveau disque de l’Orchestre Régional Avignon-Provence avec Nathalie Manfrino ! 

 Opéra : une histoire d’Amour

 

Quels points communs entre La Traviata de Giuseppe Verdi (1854), Carmen de Georges Bizet (1875) et La Bohème de Giacomo Puccini (1896) ? Ces ouvrages comptent certainement parmi les opéras les plus célèbres du répertoire lyrique et sont, surtout, des adaptations de chefs d’oeuvres littéraires français : La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas (1848), Carmen de Prosper Mérimée (1847) et Scènes de la vie de Bohème de Henry Murger (1851). Autant de portraits de femmes qui ont marqué leur époque grâce à leur histoire, offrant un voyage au coeur du Romantisme, un voyage vers la seconde moitié du XIXème siècle.

Plus de 150 ans nous séparent de cette période qui mettait ces émotions profondes au centre de tout Art. Que reste-t-il du Romantisme aujourd’hui ? Pour la soprano Nathalie Manfrino, l’opéra aujourd’hui, plus que jamais, joue son rôle libérateur d’émotions, si l’on considère l’engouement du public. Le genre n’a jamais véritablement disparu et tend à revenir sur le devant de la scène. L’essence du projet “Opéra : une histoire d’Amour” y réside. “ Avec cet enregistrement, nous avons voulu créer un Opéra romanesque, une sorte d’Opéra Imaginaire avec une véritable tragédie musicale construite à partir du meilleur des partitions des compositeurs de l’époque, tradition qui était déjà de mise à l’époque Baroque. Il permet de mettre en valeur, avec une dramaturgie cohérente, le destin de trois femmes résolument émancipées, sublimées par la musique de compositeurs de génie ”.

Violetta, Carmen, Mimì. Trois personnages qui, malgré leurs différentes conditions sociales, n’en restent pas moins des femmes modernes qui renoncent à leur vie pour l’Amour et décident de prendre leur destin en main. “Ce sont avant tout des femmes libres, explique Nathalie Manfrino. Des femmes fortes au destin brisé, dévorées par la passion, que j’ai aimé défendre tout au long de ma carrière. Je l’ai fait avec d’autant plus d’engagement et d’identification. Quand vous incarnez ces destins de femmes, il vous faut comprendre leur souffrance pour pouvoir toucher le public. Il vous faut passer vous-même par ces étapes pour grandir et s’abandonner sur scène. La vie de chanteuse est à sa manière un véritable sacrifice. La passion de la voix vous amène à avoir une vie différente que les autres, faite de voyages, de rencontres mais aussi de renoncements. Un peu comme ces trois femmes qui osent s’imposer contre l’ordre établi et la volonté de leurs Pères.” 

Nathalie Manfrino, soprano (Mimì, Violetta)
Anaïk Morel, mezzo-soprano (Carmen)
Jean-François Borras, ténor (Don José, Rodolfo, Alfredo)
Etienne Dupuis, baryton (Escamillo, Giorgio Germont)
Samuel Jean, direction 
Orchestre Régional Avignon-Provence 

Disponible ici :

FNAC
CULTURA
AMAZON
MUSIC
ITUNE