Ondin et la Petite Sirène

Et si la Petite Sirène revenait dans son royaume aujourd’hui ? Dans quel état le trouverait-elle ? Sans nul doute, elle le découvrirait envahi par les déchets humains et plus encore par le plastique.
« Ondin et la Petite Sirène » est un conte musical participatif aux accents résolument contemporains. Un voyage drôle et tendre au cœur de nos océans.
Êtes-vous prêts à aider Ondin et ses amis à tenter de sauver la Petite Sirène et l’océan du Septième Continent ? Pour cela, il faudra apprendre la formule magique et vous munir de votre instrument de percussion confectionné chez vous grâce au petit kit de fabrication que vous trouverez sur le site de l’orchestre.
Prêts pour le plongeon ?

Direction musicale : Christophe Mangou
Composition : Julien Le Hérissier
Livret, mise en scène et récit : Julie Martigny

A l’Autre Scène, Vedène
Jeudi 7 janvier 2021, 10h & 14h30 : spectacles Jeunes publics (Primaires et 6ème)
Vendredi 8 janvier 2021, 10h & 14h30 : spectacles Jeunes publics (Primaires et 6ème)
Samedi 9 janvier 2021, 16h : spectacle Familles

Informations pratiques
Durée : 45 minutes + 10 minutes de répétition avec le public en amont
Spectacles Jeunes Publics
Les inscriptions sont possibles dès à présent auprès de Camille Girard
camille.girard@orchestre-avignon.com
Tarif : 6€ par élève et gratuité pour les accompagnateurs

Comment se préparer ?
– A partir du cahier pédagogique : ICI
– A travers une formation pédagogique, avec Julie Martigny
– Avec des chansons sur la thématique de l’environnement, élaborées par les élèves de l’école du Domaine du Possible, à Arles

Dimension participative pour toutes les classes
L’une des particularités d’Ondin et la Petite Sirène est la participation active du public qui chante, joue des percussions et fait des bruitages avec l’Orchestre. Ces interventions sont inscrites dans la partition et demandent de la part du chef d’orchestre, avec la complicité de la récitante, une double direction : celle de l’Orchestre et celle du public.

« Instrument à percussions, formule magique et petite forme rythmique »
Les spectateurs seront amenés à participer au conte, notamment avec un instrument de musique qu’ils auront fabriqué en classe à partir des déchets domestiques : une bouteille en plastique de récupération, de petit format, vide, avec des stries régulières, sans étiquette, remplie d’éléments sonores (riz, lentilles, billes…) (voir kit de fabrication). Une occasion de prendre conscience de la quantité de déchets que nous jetons dans un même foyer, d’être créatif pour offrir une seconde vie à nos déchets.
Ils pourront l’utiliser pendant l’appel de Mami Wata, en la remuant (maracas), en la frappant ou en l’utilisant comme un guiro grâce à une baguette ou un petit ustensile, lui aussi de récupération.

Retrouvez le manuel de création des instruments : ICI

« A chacun son poisson ! »
Par ailleurs, les enfants créeront en classe un poisson en carton, à la forme et aux couleurs de leur choix (peinture, collages etc.). Ce poisson sera accroché à une baguette à l’aide d’une ficelle (voir kit de fabrication). De cette façon, il sera possible de faire nager les poissons lors du spectacle.

Pour deux classes
« Et si l’on participait à l’élaboration des décors du spectacle ? »
Pour ce spectacle, deux classes travailleront à la création de bâches. L’une représentera une « mer sereine et propre », propice à la faune sous-marine, l’autre une « mer poubelle » relative aux dérives écologiques, à partir de matériaux recyclés.
Les deux écoles seront amenées à échanger au fil de l’année, à travers leurs recherches respectives sur l’environnement. L’objectif est que les élèves puissent se rencontrer une fois en amont du spectacle pour se présenter mutuellement leurs créations et partager leurs apprentissages.
L’école du Domaine du Possible à Arles, grandement investie dans les questions écologiques l’an passé, travaillera sur la « mer sereine et propre ». La seconde école, associée à la Collection Lambert sera chargée de la « mer poubelle ».