Édito Nouveaux Publics

Parce que la culture constitue un facteur de construction des personnes, parce qu’elle nous rapproche et participe à des valeurs d’émancipation, le service des Nouveaux Publics travaille avec engagement à son accès au plus grand nombre, en cherchant à construire des propositions qui éveillent les curiosités et les enthousiasmes de chacun.

Il s’agit alors, à chaque instant, de se poser la question des publics.

Tout au long de la saison 2019-2020, l’Orchestre Régional Avignon-Provence poursuivra sa forte implication à l’attention des jeunes, de la crèche à l’enseignement supérieur, mais aussi de l’éducation artistique spécialisée, des publics prioritaires et des familles, sur l’ensemble du territoire régional.
Au programme plus de 60 concerts et répétitions, de la grande formation à la musique de chambre, des œuvres du répertoire à la création, de l’Opéra Confluence à des lieux inédits – et ce dans des formes plurielles.
Les couleurs de cette nouvelle saison se dévoilent dans la rencontre entre l’Orchestre et différentes disciplines artistiques. La danse, le théâtre, la littérature, le cinéma, les arts visuels et les arts plastiques se mêleront tour à tour à l’univers symphonique.

Par ailleurs, afin que la rencontre avec les œuvres et les artistes soit préparée, enrichie et prolongée, le service des Nouveaux Publics imagine avec ses partenaires de véritables parcours d’éducation et de sensibilisation artistique. Se dessinent ainsi des centaines de rencontres, d’ateliers, de formations… Des façons de partager nos passions et de tisser des liens avec les publics.

Ayant à cœur d’encourager l’approche sensible et la pratique artistique, le service des Nouveaux publics élabore des dispositifs qui associent les publics à différents processus de création. Les créativités d’enfants et d’adultes se joignent ainsi à celles des musiciens de l’Orchestre et d’artistes invités. Parcours de recréation d’une œuvre, projets de jeunes médiateurs, résidences, concerts participatifs, création : des projets vastes et porteurs de sens dans la construction des cheminements personnels et collectifs.
C’est ainsi que, pour la première fois, des jeunes seront associés artistiquement à la programmation symphonique avec le concert La Femme Samouraï, sur le thème du Japon.

Enfin, le numérique tiendra une place sensible et réfléchie avec La véritable histoire de Casse-Noisette et la création d’un Dictionnaire audiovisuel de l’Orchestre créé avec des enfants.

C’est avec force que nous remercions tous les partenaires qui nous soutiennent et nous inspirent quotidiennement dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la culture et de l’action sociale et espérons que chacun d’entre vous puisse dans cette nouvelle aventure artistique ouvrir la porte à des expériences inconnues et enrichissantes.