Octobre, 2020

07oct20 h 30 minOcchiolino musicale

Plus

Détails du concert

Plongée dans l’Italie musicale de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècles. Introduite par trois accords solennels, l’ouverture du Mariage secret de Cimarosa nous projette dans l’atmosphère trépidante de l’opera buffa en préfigurant le monde de Rossini. Celui-ci nous ravit par les contrastes sonores qu’il dispense dans sa pétillante ouverture pour Il signor Bruschino. L’ampleur du Concerto pour flûte de Mercadante éclate dès le premier mouvement et éloigne la pièce de la dimension purement décorative, bien qu’elle excelle dans l’invention mélodique.
Le célèbre Menuet pour cordes de Boccherini, coloré par ses pizzicati et ses sonorités feutrées, célèbre l’ère galante. C’est enfin la symphonie La casa del diavolo qui, par son mode mineur et son illustration des Enfers dans son dernier mouvement, achève d’édifier l’auditeur.

Direction, Debora Waldman
Flûte, Yaeram Park

Domenico Cimarosa, Ouverture « Il Matrimonio segreto »
Saverio Mercadante,  Concerto pour flûte et orchestre en mi mineur
Gioachino Rossini, Ouverture « Il Signor Bruschino »
Luigi Boccherini, Menuet pour cordes tiré du Quintette n°11 en mi majeur G. 275 op.13/5
Luigi Boccherini, Symphonie n°6

Durée : 1h15

Dans le cadre de la Semaine Italienne

Heure

(Mercredi) 20 h 30 min

Lieu

Théâtre Benoit XII / Avignon

X