Sarah Laulan

Sarah Laulan mezzo-soprano

Après des études d’Art Dramatique à Tours et au Théâtre national de Toulouse, elle étudie le chant à Paris et au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle achève sa formation à l’Opéra Studio de la Chapelle Musicale Reine Elizabeth et bénéficie notamment des conseils de José Van Dam, Waltraud Meier, Ewa Podles, Brigitte Fassbaender, Marianne Pousseur, Larissa Gergieva et Helmut Deutsch. Elle participe à l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence en 2013 et 2014.

Sarah Laulan est lauréate de nombreux concours en France, et du 3e Prix au Concours International Reine Elisabeth en 2014.

Sur scène, elle chante les rôles de Suzuki dans Madame Butterfly, Javotte dans Manon, Annina dans La Traviata, Gertrude dans Roméo & Juliette ainsi que Carmen à Marmande. Elle aborde Marina dans Boris Godounov à l’Unesco et reprend Carmen Salle Gaveau puis à Alger. Elle chante la Sorcière dans Hänsel et Gretel et Carmen avec la Compagnie « Opéra 3 » Salle Pleyel et à la Cité de la Musique pour des concerts éducatifs, puis Lucy dans l’Opéra de quat’ sous en tournée en France. Lors de l’Académie du Festival d’Aix-en-Provence 2013, elle interprète la Marchande de Journaux dans les Mamelles de Tirésias (repris au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles en 2014). Elle chante la Mère, la Tasse et la Libellule dans l’Enfant et les Sortilèges au Barheïn et Mrs Quickly dans Falstaff au Festival de Saint-Céré.

Éclectique dans son répertoire, elle chante à la fois la musique légère française (La Belle de Cadix de Lopez, L’Ile de Tulipatan d’Offenbach) et la musique du XXe siècle : création mondiale de Lyssi d’Eric Breton à Sarajevo, Laïka the Spacedog de Russell Hepplewhite à Londres, Szeged et Avignon avec l’English Touring Opera, Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet (rôle d’Hermia) en tournée dans une quinzaine de maisons d’opéra en France lors des saisons 2014-15 et 2015-16.

Au concert, elle s’est produite avec l’Orchestre de la Monnaie, l’Orchestre Philarmonique de Bruxelles, le Sinfonia Varsovia Orchestra, l’Orchestre National de Belgique, le Royal Flemish Philarmonic, l’Orchestre Philarmonique Royal de Liège, sous la direction de chefs tels Patrick Fournillier, Dmitri Jurowski, Arvo Volmer, Roland Boër, Paolo Arrivabeni, Christopher Warren-Green, Eivind Aadland et Ludovic Morlot. Elle a chanté la Messe de Bernstein, le Stabat Mater de Pergolèse, la Messe en Si de Bach, la 9e Symphonie de Beethoven, Paulus de Mendelssohn, Pulcinella de Stravinsky, l’Alto Rhapsody de Brahms…

Cette saison, elle chante Cléone dans Pénélope de Fauré à l’Opéra national du Rhin, elle reprend Les Caprices de Marianne à Vichy, Rouen, Bordeaux et Limoges, elle reprend le rôle de Mrs Quickly dans Falstaff en tournée en France, puis chante la Reine de Cœur dans Alice au Pays des Merveilles (création de Matteo Franceschini à la Philharmonie de Paris). Parmi ses projets à plus long terme, citons L’Ombre de Venceslao (création de Martin Matalon, dans une mise en scène de Jorge Lavelli) en tournée en France, le Requiem de Mozart à Saint-Etienne, Bruxelles, le rôle-titre de La Périchole en tournée, la 9° symphonie de Beethoven à Mulhouse, Roméo et Juliette de Berlioz à Saint-Etienne.