Mathilde Rossignol, mezzo-soprano

Diplômée en juin 2015 d’un Master de chant du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), Mathilde y a suivi l’enseignement d’Elène Golgevit. Dans le cadre d’échanges internationaux, elle s’est également formée auprès de Marianne RØrholm et Kirsten Buhl MØller à la Royal Danish Aca- demy of Music (DKDM) de Copenhague. Comédienne de formation, Mathilde se tourne tout naturellement vers l’opéra et met sa voix au service de l’interprétation scénique. On a pu l’entendre dans le rôle d’Orphée (Orphée et Eurydice de Gluck), de Don Ramiro ( La Finta Giardiniera de Mozart), de Maddalena (Il viaggio a Reims de Rossini) ou encore d’Ursule (Béatrice et Bénédict de Berlioz) sous la direction –entre autres- de Joelle Vautier et Emmanuelle Cordoliani. Mathilde se produit régulièrement en récital de mélodies et lieder, explorant dans ce cadre la frontière entre lyrisme et théâtre, musique savante et populaire. Elle est ainsi programmée dans de nombreux festivals (festival du Périgord Noir, Les Estivales de Tresséroux, Les Pierres lyriques, Clavicordes...) et collabore avec l’Orchestre de Paris ainsi que de nombreux ensembles (Le Chœur de l’Opéra de Paris, Les Cris de Paris, Les Frivolités parisiennes, Les Possibles, le Quatuor Adélys, Mazeppa...) et des acteurs de renom (Brigitte Fossey, Serge Ridoux, Yves Pignot...). Mathilde a également la chance d’interpréter régulièrement en concert un grand nombre d’œuvres sacrées : Le Requiem et la Messe en Ut de Mozart font parties des incontournables de son répertoire. On a pu l’entendre l’an dernier dans le Messie de Haendel, la Misa Tango de Palmeri ou la Petite messe solennelle de Rossini.